Interview de Delphine Desneiges, la blogueuse lifestyle parisienne

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’interview de Delphine Desneiges alias Deedee, une parisienne amoureuse de mode et de déco que vous pouvez découvrir à travers son blog.

Delphine Desneiges DeedeePeux tu nous dire qui tu es ?

Une fille, parisienne (ça arrive à des gens très bien), attachante et peut être même un peu chiante, je suis journaliste et blogueuse. Deux jobs à plein temps.

Comment gères-tu ton blog au quotidien ? Combien de temps y passes-tu chaque semaine ?

Je consacre au blog entre 3 et 5 heures chaque jour. Je m’en occupe le soir, après le boulot, et le weekend (bonjour, je n’ai pas de vie !).

En matière de déco, quelles sont tes inspirations (designers, blog, magasins, revues …) ?

Les appartements d’une poignée d’amis, les lieux parfois incroyables où se tiennent certaines présentations presse, des sites et blogs bien sûr, Pinterest. Éventuellement quelques magazines déco, mais très peu : pour la décoration comme pour la mode, j’aime la notion de jeu. Les magazines de déco sont toujours très sérieux, voire un poil prétentieux… Le sans faute en déco me donne de l’urticaire ! J’aime les belles pièces, mais je ne suis pas une snob en matière de décoration intérieure.

Quelle est la pièce que tu préfères chez toi ?

Sachant que j’ai deux pièces et que la chambre est un vrai fourre-tout (traduire ma pièce à bordel), ça va être vite vu ! Blague à part, j’aime la pièce principale qui regroupe le salon et la cuisine. C’est un bel espace ouvert, sans vis-à-vis et baigné de lumière. J’aime cette idée que je peux jouer du piano quand l’homme qui partage ma vie cuisine, ou que l’on soit tous les deux le nez dans notre ordinateur en étant quand même un peu ensemble. J’aime les apéros informels avec les copains qui passent à l’improviste. C’est une vraie pièce « à vivre ».

deco Delphine Desneiges Deedee

Ton mobilier : plutôt moderne, ultra design, de famille, broc’ ?

Un joyeux tohu-bohu qui mixe un peu de meubles de famille, beaucoup d’Ikea (on dénigre souvent à tort le Suédois, qui produit quelques pépites) et de la récup (j’ai trouvé notamment un très beau cadre dans la rue, racheté un fauteuil adorable à une amie, trouvé une vieille balance de cuisine sur un site que j’aime beaucoup). J’aime beaucoup les brocantes, mais à Paris, c’est souvent hors de prix…

Le plus insolite ou inattendu que l’on peut découvrir chez toi ?

Une collection d’objet Ricard… ! J’ai réussi à la planquer, mais je me sers régulièrement d’une belle carafe Ricard des années 70. Vous avez le droit de rire.

Un objet ou meuble dont tu ne pourrais plus te séparer ?

Mon piano. Il prend beaucoup de place dans un petit deux-pièces, mais il ne partira pas ! Je suis aussi très attachée à un meuble de cuisine qui ne paye pas de mine, mais qui a appartenu à mes grands-parents et que j’ai réussi à conserver dans son jus (une peinture turquoise doublée d’un collage mosaïque assez improbable). Et puis, j’aime beaucoup la commode anglaise de la chambre : je la revois dans la chambre de mon frère quand on était petits. Je suis contente de l’avoir, même si elle est dans un piteux état….

Ton dernier achat coup de coeur pour la maison ?

Un fauteuil Eames. Craquage complet ! C’est mon premier vrai achat design.

Ta shopping liste déco ?

bobidavintageSengtaiStereo Fields ForeverThe Cool RepublicLa Redoute AmPm

Une pièce déco qui selon toi ne se démodera jamais ?

Un beau fauteuil, donc, une lampe (je bave devant Lucellino, la lampe d’Ingo Maurer).
Je pense que la pièce déco dont on ne se lasse pas, c’est celle qu’on a mûri longtemps avant de se l’offrir.

Un mot pour les lecteurs de For Interieur?

Amusez-vous !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.