Maison et Objet – Septembre 2015 (partie 2)

Je vous propose de poursuivre la visite du salon M&O avec la découverte du stand Petite Friture.
Côté nouveauté, l’éditeur a travaillé avec un duo de designers australiens Daniel et Emma à qui l’on doit la lampe Cherry (photo du haut). Constance Guisset a poursuivi sa collaboration avec la marque en proposant le fauteuil Nubilo (photo en bas à droite) qui s’ajoute au sofa existant. Enfin, petite touche poétique avec les assiettes décoratives Curiosity (photo en haut à droite) que j’ai baptisé personnellement « les murs ont des oreilles » !

M&O stand Petite friture

On prend ensuite la direction du stand Rouge du Rhin de Marianne Diemer. Issue d’une carrière de graphiste, Marianne a créé la marque en novembre 1995. Si vous appréciez les motifs géométriques, vous adorerez les coussins et les tapis Rouge du Rhin.

M&O stand Rouge du Rhin

Le prochain stand est l’un de mes éditeurs français préférés : Hartô.
Le projet démarre avec la collaboration de deux entrepreneurs : Amandine et Alexandre. Les objets étaient dans un premier temps vendus uniquement via internet ; puis, le succès grandissant, ils sont maintenant distribués par tous les revendeurs de mobiliers design.
Pour moi, Hartô se caractérise par des lignes pures où l’identité visuelle de la marque est reconnaissable sur chaque objet. Quant aux couleurs, elles se veulent pastel et dosées judicieusement pour que chaque meuble puisse se fondre harmonieusement dans votre intérieur.

M&O stand Hartô

Côté nouveauté, Hartô nous dévoile les derniers nées de sa collection avec :

+ Elisabeth, un lampadaire imaginé par Julien Phedyaeff (photo du haut)
+ Anatole, un guéridon que l’on doit au duo composé d’Amandine Chhor et d’Aïssa Logerot (photo en bas à droite)
+ Eugénie, une table basse dessinée par ce même binome (photo en bas à droite)

Hartô2Bazar Therapy : une enseigne déco que j’ai découvert cette année. Celle-ci est installée près du canal saint martin à Paris. Sa philosophie est « plaisir d’offrir, joie de recevoir ». Vous l’aurez compris, c’est « the place to be » si vous cherchez une idée cadeau.
Sur leur stand, on découvre deux collections distinctes. La première est une collaboration avec le couple de designers Ich&Kar (Helena Ichbiah et Piotr Karczewski) avec des motifs géométriques qui tranchent avec la seconde collection imaginée par Nathalie Lété où les motifs floraux sont mis en avant.

M&O stand Bazar Therapy

Côté luminaires, la mode est aux ampoules à filament comme sur le stand WATT & VEKE. De nouveaux modèles plus écologiques à base de LED font peu à peu leur apparition tout en singeant le style si particulier des ampoules à filament. Quelques mots sur cette marque. WATT & VEKE est une entreprise suédoise qui propose des luminaires design en laiton, fer ou soie froissée.

M&O stand Watt&Veke

On passe maintenant par un stand qui ne ressemble à aucun autre!
You talking to me (dont je vous ai déjà parlé dans le cadre du Home Challenge) créé des enseignes pour les hôtels, les restaurants ou même pour mettre le prénom de votre enfant au dessus de son berceau. Les styles sont variés (végétal, bois, métal …), il y en a pour tous les goûts. La créativité est sans fin pour Antoni Bellanger et Bertrand Reguron, les deux fondateurs de You talking to me.

M&O stand You talking to me

Pour clôturer cette deuxième partie de visite du salon Maison & Objet, je vous emmène chez Gras dont les lampes, créées en 1921 par Bernard-Albin Gras, semblent à l’épreuve du temps. Initialement utilisées par les cabinets d’étude et l’industrie, elles finissent par devenir une icône au XXème siècle.
Aujourd’hui, elles sont toujours très prisées des amateurs de décoration intérieure et se marient à merveille dans les intérieurs industriels.

M&O stand lampes Gras

Ainsi s’achève la seconde partie de la visite. Mais n’hésitez pas à revenir pour découvrir le 3ème volet.

6 Réponses

    • Romain - Blog For Interieur

      Bonjour Véronique, oui cette édition est dans la lignée de celle de janvier avec finalement peu de nouveautés. Mes coups de cœur sont plus liés aux échanges que j’ai pu avoir avec certaines personnes comme par exemple Thierry, le responsable de Zangra, qui a pris le temps de me faire découvrir son entreprise et sa philosophie ou encore Marianne de Rouge du Rhin et d’autres qui figureront dans les parties 3 et 4 qui seront bientôt publiées.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.