Créatrice textile Mika Barr

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous faire découvrir le travail de la créatrice Mika Barr que j’ai découvert lors du salon M&O.

Pourrais tu nous dire comment tu as atterri dans l’univers de la décoration et du design ?

Je suis originaire de Ra’anana, une banlieue de Tel Aviv.

Depuis toujours, je savais que je voulais être créatrice, je ne savais seulement pas dans quelle branche de la création.

Quand j’ai commencé mes études, j’ai un peu exploré et j’ai finalement opté pour le département de conception textile à l’université Shenkar près de Tel Aviv.

Mika-Barr

Je n’étais pas sûr de ce que cela signifiait mais j’ai suivi mon instinct – et j’avais raison. J’ai obtenu mon diplôme en 2009.

Juste après mon diplôme, on m’a proposé de travailler dans un studio israélien de papeterie.

J’ai eu l’opportunité de concevoir ma propre collection de cartes de vœux avec mes dessins. Ce fût une grande expérience, j’ai beaucoup appris et rencontré des gens très intéressants – mais le travail avec les matériaux, les tissus et les colorants comme je le faisais à l’université me manquait.

J’ai eu l’occasion d’étudier à Milan en 2010 dans le cadre d’une bourse d’étude.

Quand je suis rentrée à Tel Aviv en 2011, j’ai lancé mon propre studio indépendant et ma marque Mika Barr.

mikabarr

Peux-tu nous en dire plus sur ta marque Mikabarr?

Le studio a été officiellement créé en 2012. Je me suis spécialisée dans l’impression, et j’ai développé mon propre style en créant des tissus 3D avec des motifs géométriques qui se plient de façon ludique avec des formes sculpturales.

Dans mon travail, je mêle conception et production de ma propre collection de coussins et plaids avec des collaborations avec d’autres concepteurs.

Parmi toutes mes réalisation, j’ai créé des tissus pour des sacs à main, pour la mode et pour des collections de luminaires à l’aide du studio Producks.

mikabarr

Comment les clients te trouvent ils? Est-il difficile de trouver de nouveaux clients ? Que fais tu pour développer ta marque Mikabarr?

J’essaie de maintenir ma visibilité sur Internet et en dehors. Cela passe par les blogs, facebook, ma boutique Etsy ou à travers les salons et les expositions professionnelles.

Quelle est selon toi la plus grande difficulté dans ton métier?

Dans mon atelier, je suis le concepteur ainsi que le directeur général.

Il est toujours difficile de trouver le juste équilibre entre les deux emplois – la création et celui des affaires.

J’ai besoin de toujours m’assurer que je mets mon temps et mes ressources au bon endroit au bon moment.

mikabarr

Quelles sont les étapes de création d’un coussin?

Dans mes recherches, j’aime travailler les couleurs et les tailles ; ces éléments de base sont infinis.

Puis, quand je commence le processus de création, les matériaux et leurs qualités me guident naturellement.

Je commence par observer, je peins, je plie en différentes formes puis je passe à des essaies sur les matériaux finaux et là le plaisir commence…

Je vois mon travail comme un gros projet en cours, qui a divers aspects.

J’explore les relations entre le matériel imprimé lui-même et l’image qu’il renvoie, ainsi, tout en créant des textiles et des produits uniques.

Les motifs expriment les relations entre les formes polygonales et organiques.

mikabarr

Qu’est ce qui caractérise votre travail? Quelle est votre touche personnelle?

En tant que designer et artiste, je m’efforce de combiner innovation et fraîcheur avec des méthodes et des techniques traditionnelles.

Pour moi, l’impression n’est pas seulement une question d’image ; combiné à la matière, celle-ci gagne en caractère.

Je souhaite créer des objets artisanaux qui soient fonctionnels, propres et élégants.

Je crois fortement aux collaborations entre individus et disciplines.

Je pense que c’est une excellente façon d’atteindre des résultats intéressants, qui sont parfois innovants.

Dans la mesure où mes textiles sont très spécifiques, ils sont utilisés comme un excellent point de départ au processus de conception, que ce soit une chaise, une chemise ou un oreiller.

mikabarr

Un mot pour les lecteurs de For Interieur?

Ravi de vous avoir rencontré et merci d’avoir lu cette interview 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.