Deux designers français Amandine Chhor et Aïssa Logerot de AC/AL Studio

Si vous lisez les magazines déco ou que vous vous intéressez aux éditeurs de mobilier tels que Hartô, Petite Friture ou encore Cinna, vous avez certainement dû les croiser. Amandine Chhor et Aïssa Logerot sont deux designers français qui ont créé le studio de design AC/AL. Découvrez les différentes facettes du métier de designer à travers leur interview.

designer francais Amandine Chhor Aissa Logerot ACAL Studio

Pourriez vous nous dire qui vous êtes et comment vous êtes tombés dans l’univers du design? Qu’est ce qui vous plaît dans le métier de designer?

Nous sommes deux designers. Nous nous sommes rencontrés à l’ENSAAMA Olivier de Serres et nous avons poursuivi nos études à l’ENSCI Les Ateliers dont nous sommes sortis diplômés en 2008 et 2009.

petite friture ACAL

Le design est venu assez naturellement pour Amandine, qui a d’abord étudié les arts appliqués de façon plus généraliste, avant de découvrir les divers champs de la création industrielle à l’ENSCI.
Aïssa a quant à lui commencé par une formation en ébénisterie d’art à l’école Boulle, et souhaitant développer les aspects de la création, il s’est orienté vers le design après son diplôme de fin d’étude des métiers d’art.

artisanat du sud ACAL

Notre choix s’est porté sur le design industriel aussi bien pour ses dimensions à la fois créatrice et technique, qui tiennent compte aussi bien des propriétés des matériaux, des contextes de production, d’une exigence fonctionnelle que d’une recherche plastique et esthétique. Le métier de designer permet de se plonger chaque fois dans une nouvelle histoire et de travailler avec différents corps de métier : éditeurs, industriels, artisans, architectes, ingénieurs…

Pourriez vous nous parler de vos dernières réalisations?

Nous avons dessiné un système d’objets muraux pour l’éditeur Kann : une gamme de patères, une étagère et un miroir. L’ensemble de ces pièces s’inspirent des tracés géométriques et minimalistes des épures, et transforment la ligne en support fonctionnel.

objets muraux kann design

Nous présentons également au salon Maison & Objet le fauteuil bridge Dojo, qui est actuellement en cours de production chez un éditeur français.

fauteuil bridge dojo acal

Comment travaillez vous au quotidien? Quelles sont les étapes pour arriver à fabriquer un objet déco?

Nous sommes complémentaires et polyvalents. Nous travaillons tous deux à partir de croquis, puis maquettes et modélisation, et nous faisons des aller-retour constants sur les projets que nous menons à deux. Les échanges avec le fabricant ou l’éditeur sont très important car ils permettent de faire évoluer un projet pour le rendre plus juste vis-à-vis des attentes et des contraintes de nos partenaires.

cadence ligne roset

units shelf for oxyo

Où puisez vous vos inspirations?

D’abord des contextes de production, qu’ils soient industriels ou artisanaux. Nous sommes passionnés par le mécanisme des machines industrielles, la transformation de la matière, le geste de l’artisan. Nos voyages nous inspirent aussi d’une certaine manière ; ils nous permettent de prendre de la distance, de nous ouvrir et d’apporter un regard neuf sur notre travail. Enfin nous nous inspirons beaucoup de nos livres et de notre attrait pour les expositions, l’histoire de l’architecture et la photographie.

table basse harto

Quels sont vos projets?

Une collection de mobilier en rotin prévue pour 2017, une chaise sur laquelle nous travaillons depuis 2 ans avec l’éditeur Hartô, quelques pièces de mobilier en bois pour un fabricant français. Et d’autres projets très excitants, mais pour l’instant il est trop tôt pour en parler !

chaise paula harto acal chaise paula harto acal

Un mot pour les lecteurs de For Interieur?

Nous espérons vous avoir donné l’envie d’en découvrir un peu plus sur notre travail (www.ac-al.com).
Merci à For Interieur pour l’interview et le blog plein de fraîcheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.