Arne Jacobsen ou le design danois dans toute sa splendeur

Nous allons nous intéresser aujourd’hui à une figure emblématique du design scandinave : Arne Jacobsen, dont l’âme visionnaire a bousculé bien des codes.

portrait arne jacobsen

Au sommaire de cet article consacré à Arne Jacobsen :

  1. Le parcours d’Arne Jacobsen
  2. Arne Jacobsen et l’architecture
  3. Arne Jacobsen et le design
    1. Les chaises Arne Jacobsen
    2. Les lampes Arne Jacobsen
    3. Arne Jacobsen et les arts de la table

 

1. Le parcours d’Arne Jacobsen

Arne Jacobsen est né en 1902 à Copenhague au Danemark. Il entreprend jusqu’en 1924, une formation en Maçonnerie au Collège Technique de Copenhague, avant d’intégrer le cours d’architecture de l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts, d’où il sortira diplômé en 1927.

 

Il travaille ensuite pour le bureau d’architecture de Paul Holsoe jusqu’en 1929, année où il remporte un concours dédié à la maison avenir, avec une réalisation pour le moins surprenante, car ladite maison est fixée sur un axe suivant le mouvement du soleil.

Arne Jacobsen entreprit de voler de ses propres ailes en 1930 en fondant sa propre agence, dans laquelle il développera jusqu’à son décès en 1971, de nombreux projets dans les domaines de l’architecture et du design.

Le tout en occupant parallèlement un poste de professeur à l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts de Copenhague, qu’il intégra en 1956.

Le travail d’Arne Jacobsen a été couronné de nombreuses fois au cours de sa carrière, par de prestigieux prix internationaux tels que le Diplôme d’honneur de la Triennale de Milan en 1954, le prix du Design International décerné par l’Institut Américain des Designers d’Intérieur en 1968 ou l’International Design Award, qui lui a été décerné à titre posthume au Japon en 1991.

2. Arne Jacobsen et l’architecture

Les travaux d’architecture d’Arne Jacobsen comptent parmi les plus importants du courant fonctionnaliste danois, prônant une architecture à la fois rationnelle et fonctionnelle.

L’immeuble d’habitation de Bellavista à Klampenborg, dans la banlieue de Copenhague fut le premier chantier indépendant d’Arne Jacobsen, qu’il entreprit en 1933.

Une réalisation qui contribuera à sa renommée dans l’univers architectural et qui lui vaudra le titre de Le Corbusier danois.

 arne jacobsen immeuble Bellavista

arne jacobsen station-service Texaco

Il réalisa ensuite et dans un tout autre registre, la station-service Texaco située à Skovshoved, une ville au nord de Copenhague, en 1936.

Cette réalisation aux allures d’ovni et classée monument historique est toujours en service, après avoir bénéficié d’une restauration en 2002.

Mais la réalisation qui lui fera connaître l’apogée sera la construction du SAS Royal Hotel de Copenhague en 1958, qui non seulement couronna le travail de l’architecte mais allait aussi donner naissance à un grand nombre d’icônes du design danois.

Arne Jacobsen a néanmoins officié dans d’autres pays que le Danemark, avec notamment la construction du St Catherine’s College d’Oxford entre 1964 et 1966, qui constitue le plus grand projet qu’il ait entreprit à l’étranger.

Il a aussi beaucoup travaillé en Allemagne, où il a réalisé entre autres projets, l’hôtel de ville de Mayence, l’entrée du Hannover Concert Hall ainsi que le pavillon administratif de la centrale électrique d’Hambourg.

arne jacobsen SAS Royal Hotel

3. Arne Jacobsen et le design

Arne Jacobsen a marqué le design danois de son empreinte singulière, notamment par l’utilisation de courbes dynamiques dans un design minimaliste, comme peuvent notamment en témoigner les lignes du Swan chair ou du Egg chair, quelques-unes de ses créations emblématiques.

Arne Jacobsen swan chair

Bien qu’il aimait particulièrement travailler le bois et les matières synthétiques, le matériau de prédilection d’Arne Jacobsen restait l’acier, qu’il s’amusait à décliner en formes que l’on pourrait qualifier de simples et rigoureuses.

Arne Jacobsen fut l’un des principaux designers de l’éditeur Fritz Hansen, avec lequel il collabora à partir de 1934 et dont il n’a cessé de faire la fierté.

L’un des plus grands succès issu de cette collaboration reste à ce jour la Ant chair, un incontournable du design danois le plus vendu au monde.

3.1. Les chaises Arne Jacobsen

3.1.1. Ant chair ou chaise fourmi

La chaise fourmi dont la taille étroite et les pieds fins ne sont pas sans rappeler le corps d’une fourmi.

Elle a été dessinée en 1952 par Arne Jacobsen en réponse à une commande des laboratoires Novo Nordisk, qui étaient alors en quête de sièges empilables pour leur cantine.

Le designer avait alors dans l’idée de faire un siège à la fois léger, de fabrication industrielle et à moindre coût.

Il décida alors de se procurer un siège LMC Eames, qui l’aida à trouver l’inspiration nécessaire.

Le résultat : une chaise aérienne composée d’une assise et d’un dossier d’un seul tenant en contreplaqué moulé, le tout reposant sur non pas quatre mais trois pieds en fins tubes d’acier.

La Ant chair était née et allait rentrer dans les annales.

Depuis, elle n’a cessé de susciter l’engouement en devenant le meuble danois le plus vendu à travers le monde.

La Ant chair a néanmoins subi quelques transformations depuis sa création avec un passage à quatre pieds et donna naissance à des déclinaisons, plus connues sous le nom de série 7 ou 3107.

arne jacobsen chaise fourmi

Arne Jacobsen chairs

3.1.2. Egg chair ou fauteuil œuf

arne jacobsen egg chair

Conçu en 1958 dans le cadre de l’aménagement du SAS Royal Hotel de Copenhague, le Egg chair est emblématique du design danois des années 50.

Il est composé d’une coque en fibre de verre moulée et rembourrée de mousse de polyuréthane, le tout recouvert de tissu ou de cuir et reposant sur un pied pivotant en aluminium.

Arne Jacobsen en a dessiné les lignes avec l’objectif premier de créer des espaces intimistes dans les halls de réception de l’hôtel.

Pari réussi car cette pièce est aujourd’hui considérée comme la quintessence du fauteuil lounge et à juste titre.

Le design organique du Egg chair en font un fauteuil confortable et accueillant, surtout lorsqu’il est associé au repose-pied-ottoman coordonné.

3.1.3. Swan chair ou fauteuil cygne

Le Swan chair a été imaginé pour le salon et le bar du SAS Royal Hotel par Arne Jacobsen en 1958.

Un concentré d’innovation et un design arrogant pour ce fauteuil avant-gardiste, dénué de toute ligne droite et uniquement fait de courbes fluides appelant au calme et à la volupté.

Le Swan chair est constitué d’une coque en résine synthétique, associée à un rembourrage en mousse durcie à froid et à un pied pivotant en aluminium.

Des courbes accueillantes, un confort sans failles et une fonction pivotante : la clientèle de l’hôtel est immédiatement conquise.

Le succès fut triomphal et le Swan chair d’Arne Jacobsen est aujourd’hui le fauteuil le plus célèbre au monde.

arne jacobsen fauteuil cygne

3.1.4. Chaise Grand Prix

 arne jacobsen chaise grand prix

La chaise Grand Prix a été dessinée en 1957 par Arne Jacobsen pour le salon du Printemps des Designers au Danish Museum of Art & Design à Copenhague.

Initialement nommée Modèle 3130, elle a été rebaptisée Chaise Grand Prix après avoir remporté le grand prix de la triennale de Milan.

Elle est fabriquée en bois de placage, tranché et moulé par pression.

Le bois de noyer est ensuite recouvert d’une laque transparente laissant apparaître les veines du bois.

Mais le détail qui fera toute la différence est son piétement en bois, qui lui confère une allure chic.

Le soin apporté aux détails et à la forme unique du dessin de la chaise Grand Prix, en font un modèle inimitable et intemporel.

arne jacobsen chaise grand prix

3.1.5. Drop Chair

Également pensée par Arne Jacobsen pour le SAS Royal Hotel de Copenhague, la Drop Chair n’a cependant été fabriquée qu’en très peu d’exemplaires à l’époque.

Peu encombrante en termes d’espace, elle possède néanmoins une personnalité bien trempée.

Son assise en plastique moulé en forme de goutte d’eau garantit un très bon maintien du dos.

Les adeptes de ce modèle peuvent cependant se réjouir car après plus de 50 ans, elle est de retour sur le devant de la scène.

arne jacobsen Drop Chair

3.1.6. Oxford Chair ou Fauteuil Oxford

arne jacobsen Fauteuil Oxford

Le modèle original de la Oxford chair a été dessinée en 1963 par Arne Jacobsen pour les professeurs du St. Catherine’s College d’Oxford.

Initialement appelée la chaise du professeur, elle sera par la suite baptisée Oxford Chair.

Du haut de son dossier allongé, la Oxford chair impose une stature de prestige, avec son assise en chêne stratifiée et son piétement à cinq branches en aluminium.

Elle sera déclinée en plusieurs versions :

  • pied réglable en hauteur ou hauteur fixe
  • avec ou sans accoudoirs
  • dossier bas, moyen ou haut
  • mais surtout une version rembourrée en tissu, aux couleurs diverses et variées, qui est aujourd’hui une valeur sûre dans les bureaux et salles de conférence du monde entier.

En 2016 l’éditeur Fritz Hansen a créé une nouvelle déclinaison de la Oxford chair, baptisée Oxford premium.

Celle-ci est dotée d’un rembourrage renforcé triple épaisseur qui en accentue le confort et un tissu arborant de subtiles lignes horizontales, qui le rend d’autant plus graphique.

3.2. Les lampes Arne Jacobsen

3.2.1. Applique AJ

arne jacobsen Applique AJ

L’applique AJ a été dessinée par Arne Jacobsen en 1960, dans le cadre de l’aménagement du SAS Royal Hotel.

Ce luminaire au design épuré est doté d’un diffuseur orientable, permettant un éclairage ciblé.

Le succès de cette applique est intarissable.

Si bien que son éditeur Louis Poulsen a conçu, à l’occasion du 50ème anniversaire de la collection AJ, un modèle à LED adapté pour l’extérieur.

3.2.2. Lampadaire AJ

Issu de la même collection, le lampadaire AJ est doté d’une silhouette gracile, alliant légèreté et robustesse.

Également conçu dans le cadre du projet SAS Royal Hotel en 1960, le lampadaire AJ confère une ambiance intimiste en toute circonstance.

Arne Jacobsen lampadaire aj

3.2.5. Lampe de table AJ

Arne Jacobsen lampe de table aj

Dans la collection AJ je voudrais… la lampe de table !

Une déclinaison qui a aussi été créée pour le SAS Royal Hotel de Copenhague.

Munie d’un diffuseur orientable à 60°, la lampe de table AJ produit un éclairage asymétrique dirigé vers le bas, pour une ambiance des plus feutrées.

3.2.6. Suspension AJ

La gamme AJ conçue dans le cadre de l’aménagement du SAS Royal Hotel compte également une suspension.

Celle-ci est munie d’un diffuseur blanc en acrylique satiné au look irrésistiblement vintage, capable de s’adapter à tous types d’environnement.

Editée par Louis Poulsen, la suspension AJ est disponible en deux déclinaisons de diamètre (37 et 50 cm) afin de répondre à toutes les attentes.

Arne Jacobsen suspension aj

 

3.2.3. Lampadaire Bellevue

Arne Jacobsen lampadaire bellevue

Le lampadaire Bellevue a été dessiné par Arne Jacobsen au début de sa carrière en 1929.

Doté d’une forme simple et de lignes épurées, ce lampadaire est alors considéré comme novateur, voire avant-gardiste pour l’époque.

Un modèle intemporel réédité par &tradition, qui n’en a aucunement fini d’investir nos intérieurs.

3.2.4. Lampe de table Bellevue

La lampe de table Bellevue, également rééditée par &tradition, est la « petite sœur » du lampadaire issu de la même gamme.

On y retrouve le même design minimaliste que chez son congénère, dans ce modèle réduit qui en impose malgré tout.

Arne Jacobsen lampe de table bellevue

3.3. Arne Jacobsen et les arts de la table

La marque Design Letters nous permet de prolonger le plaisir jusque sur la table, avec une ligne de vaisselle ornée de lettres, dont la police utilisée a été dessinée à la main par notre designer en personne.

3.3.1. Mug

 mug Arne Jacobsen

Les mugs issus de cette collection affichent un design sobre et graphique, avec une base en porcelaine blanche ornée d’une lettre capitale noire utilisant la célèbre police d’Arne Jacobsen.

Un allié de choix pour commencer la journée sous de bons auspices, qui peut être complété d’un élégant couvercle en bois, pour garder son café bien au chaud.

3.3.2. Couverts

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour être initié au design, Design Letters a créé un set de couverts en mélamine, revêtus d’un alphabet graphique usant de la même police d’écriture.

Esthétiquement irréprochables, ces couverts sont en plus résistants à toute épreuve (chocs, rayures, lave-vaisselle…).

Une façon design et ludique d’initier les tout-petits aux joies de l’écriture.

A compléter avec l’assiette creuse coordonnée, sur laquelle on retrouve l’alphabet complet sur son pourtour.

couverts Arne Jacobsen

3.3.3. Assiette

assiette Arne Jacobsen

Une assiette est l’élément incontournable de toute table qui se respecte.

Le modèle proposé par Design Letters est élégant, sobre et graphique.

On y retrouve bien évidemment la fameuse et désormais culte police du designer danois, sous la forme de lettres capitales faisant corps avec la base porcelaine de l’assiette.

Adeptes d’Arne Jacobsen, vous pourrez retrouver tous ces produits issus de la création du célèbre designer et bien d’autres encore sur Made in Design.

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.